Les travailleurs nomades jetteront l’ancre où bon leur semble ! share
back to to

Les travailleurs nomades jetteront l’ancre où bon leur semble !

11 juin 2014

De nombreux employés veulent prendre le large, et le télétravail séduit même 73% d’entre eux. En effet, à quoi bon affronter les transports bondés et les routes encombrées pour au final n’interagir que virtuellement au bureau, avec des co-équipiers répartis aux quatre coins du monde ? Mais rester chez soi n’est pas non plus de tout repos. Les frontières entre vie privée et vie professionnelle s’estompent, et le travailleur nomade se sentira bien vite prisonnier à nouveau, cette fois-ci de son propre domicile ! S’échapper encore alors, mais où ? Le café du coin semble sympathique, mais il n’y a ni collègues ni imprimante…

Les espaces de travail collaboratif (coworking) entendent répondre à ce besoin de liberté tout en offrant certains avantages de l’entreprise. Leurs infrastructures n’ont rien à envier à celles des grandes tours urbaines, et certains espaces comme NextKids aux Etats-Unis proposent même une crèche pour y travailler à proximité de ses jeunes enfants. Leur cadre se veut toutefois moins formel, plus chaleureux et convivial. Même la hiérarchie semble y trouver son compte. Méfiante du télétravail, elle n’hésite pourtant pas à expérimenter dans ces nouveaux espaces

Et si demain, les salariés étaient libres de quitter le navire amiral ? De voguer librement entre leur domicile, un café, un espace de travail collaboratif, ou encore un bureau à taille humaine en pleine campagne ? Et si les grandes tours des quartiers d’affaire étaient délaissées, voire reconverties à d’autres usages ? Demain, la grande entreprise de services pourrait alors bien devenir une entreprise archipel.

Retrouvez ici tous nos articles sur le travail nomade. Et pour les autres contributions à notre débat, continuez sur cette page !

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email