« L’esprit start-up » fleurit au Japon share
back to to

"L'esprit start-up" fleurit au Japon

27 décembre 2013

En l’espace de deux ans de nombreux accélérateurs de start-ups se sont développés au Japon, de quoi stimuler l’esprit entrepreneurial du pays qui peine à relancer sa croissance économique. C’est ce que nous raconte le New York Times dans un article publié le 25 décembre.

Open spaces, machines à café et lits superposés pour les travailleurs nocturnes… l’incubateur Samourai Start-up Island au Japon a des airs de Silicon Valley californienne.Si de très grandes entreprises internationales ont vu le jour au pays du soleil levant, il ne possédait pas jusqu’ici de vivier dynamique de start-ups.

Cité par le New York Times, Mitsuru Izumo, fondateur la start-up de biotechnologie Euglena Corporation – aujourd’hui estimée à près d’un milliard de dollars – explique l’intérêt d’une telle dynamique au sein du pays :

« C’est le début de quelque chose qui pourrait rajeunir le Japon. Si on ne détache pas notre jeunesse pour la laisser innover, alors le Japon deviendra trop faible pour survivre à un autre choc tel que Fukushima. L’entrepreneuriat est la dernière chance du Japon.« 

Ces accélérateurs s’imposent aujourd’hui comme des opportunités pour les jeunes – qui ont pour beaucoup des difficultés à trouver un emploi. Ils peuvent ainsi libérer tout leur potentiel dans des idées innovantes tout en stimulant l’activité économique de leur pays.

Pour les créateurs et les investisseurs de l’incubateur Samourai Start-up Island, les jeunes japonais doivent s’inspirer des figures traditionnelles du pays pour trouver l’inspiration et innover. Selon Mr Sakakibara, qui a investi dans près de 60 start-ups de « l’île »:

« L’esprit d’un samourai c’est celui de prendre des risques, mais en sachant rester humble, c’est ce qui convient très bien au Japon.« 

Pour en savoir plus et retrouver tout l’article du New York Times, c’est par ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email