Libérons les données publiques !

28 octobre 2011

Si l’enjeu du grand emprunt est de créer de nouveaux gisements de valeur, je crois qu’il faut simplement que l’Etat libère celui sur lequel il est assis : la donnée publique.

En ce domaine, il n’a manqué ni de rapports ni de brillants esprits pour éclairer cette opportunité. Les études de cas sont légions, celui de la cartographie est bien connu, sans parler du cas des contenus culturels, et alors que l’on tourne en rond à chercher des modèles de valorisation numériques.

Ce serait également l’occasion de travailler vraiment la question des licences alternatives, de lancer de nouveaux modèles, sans parler de dynamiser la valorisation de la recherche. La donnée publique est un gigantesque gisement de valeur, si tant est qu’on la libère ! Avec le grand emprunt, l’Etat a l’occasion de transformer ses intentions et de changer de siècle.

Pour le reste, que l’Etat se dote d’une infrastructure de "cloud" me paraît une évidence. On assiste encore une fois, au travers de cette impulsion attendue, à un nouvel exemple qui veut que, sans l’Etat, rien ne se passe. Personnellement, je pense que le sujet devrait être européen, mais là, c’est très très flou, malheureusement …

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email