L’impression de peau en 3D n’est plus l’apanage de la science-fiction share
back to to

L’impression de peau en 3D n’est plus l’apanage de la science-fiction

9 octobre 2014

Imprimer de la peau synthétique similaire à la peau humaine ? Ce qui relevait il y a peu de l’impossible et de l’imaginaire est désormais chose faite, grâce à l’imprimante 3D. Et ouvre un océan d’applications dans le domaine de la santé, selon un article de FastcoLabs

Conçue par des étudiants en PhD de l’Université de Toronto, PrintAlive, comme son nom l’indiquerait presque, est une bioimprimante dédiée à l’impression de peau humaine. Pour ce faire, elle utilise les cellules de la peau afin de créer un tissu épidermique synthétique, auquel elle ajoute des follicules pileux et des glandes sudoripares.

Encore réservée à l’usage académique, cette invention pourrait à terme être commercialisée et démocratisée. Elle éviterait aux patients de douloureuses transplantations de leur propre peau et permettrait d’apporter une solution d’urgence aux grands brûlés ou aux patients nécessiteux de greffes immédiates. Une innovation qui trouve un intérêt tout particulier dans le secteur militaire. L’armée américaine travaille actuellement à la conception de ses propres outils de bioimpression, stratégiques sur les champs de bataille.

Si une des applications de ce genre de technologies à terme pourrait consister en la création d’organes – foies, poumons ou cœurs – synthétiques, la principale utilisation de l’impression de peau a pour le moment trait à la recherche médicale. Les laboratoires pourraient en effet faire usage de cette peau synthétique pour y tester directement des médicaments, sans avoir recours aux animaux, d’où des résultats plus probants.

Cette innovation prometteuse pourrait également trouver une application primordiale dans les pays en développement. Des greffes de peau synthétique ont déjà été réalisées sur une souris, laissant présager une expérience similaire sur un porc. Avant une greffe de peau synthétique humaine ?

Plus d’informations avec l’article de Fastcolabs.  

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email