L'Inde en mode «Minority Report»

2 septembre 2011

En Inde, les yeux diront bientôt tout de ses habitants. Le pays expérimente actuellement une vaste campagne d’identification numérique fondée sur l’iris, rapporte le New York Times. Le procédé est simple : il suffit de scanner l’iris de chacun des 2,4 milliards d’Indiens les plus pauvres concernés par cette campagne et d’y associer des informations personnelles comme son nom, sa date de naissance et son adresse. Un numéro d’identification de 12 chiffres leur est ensuite remis et fait office de carte d’identité.

 

L’iris est la partie colorée de l’œil. Chaque individu a un iris unique, avec des multiples variantes qui lui sont propres (collerette, tâches pigmentaires, sillons, creux…), ce qui en fait un moyen d’identification biométrique encore plus fiable que les empreintes digitales.

 

L’Inde a opté pour cette numérisation massive afin de sortir de son système de castes, qui maintient les plus pauvres  bien loin de la croissance économique dont jouit pourtant le pays. Ce système d’identification numérique leur permettra « d’avoir accès aux prestations sociales, d’ouvrir un compte bancaire ou d’obtenir un téléphone portable loin de son village natal, des choses qui sont encore impossibles pour beaucoup de gens en Inde », explique le NYT.

 

« Ce que nous sommes en train de créer est très important, explique Nandan M. Nilekani, chargé par le gouvernement indien de créer cette nouvelle base de données numériques. C’est une façon de connecter chaque individu directement à l’Etat. »

(Visuel: Eye! par Lianne Viau, Flickr, licence CC)

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email