L’intelligence artificielle pourrait-elle remplacer un juge de la Cour suprême ? share
back to to

L'intelligence artificielle pourrait-elle remplacer un juge de la Cour suprême ?

21 mars 2016
Des chercheurs de Virginia Tech ont conçu une intelligence artificielle capable de déterminer avec précision les décisions des juges de la Cour suprême, rapporte le Daily Mail. 

Depuis le décès, le 13 février au Texas, d’Antonin Scalia, doyen ultraconservateur de la Cour suprême des Etats-Unis, les paris abondent à propos du nom de son remplaçant. Une intelligence artificielle serait-elle à la hauteur ?

Mis au point par des ingénieurs du Virginia Tech, le « Supreme Court Ideal Point Miner » est un modèle algorithmique ayant recours au machine learning : il a été jugé capable de déterminer à 79,46% les décisions des juges de la Cour suprême et s’appuie pour cela sur les textes d’opinion de la Cour, au sein desquels il dénombre les mots associés à chaque point important du processus de décision. A chacun de ces points est attribué un poids relatif, en fonction du volume de partage des mots étudiés.

 

En agrégeant l’analyse de ces différentes opinions, la recherche a pu se pencher sur les décisions prises de 2010 à 2014 et déterminer les opinions de chaque juge à propos de tel ou tel point. Cette intelligence artificielle est également à même d’identifier les juges qui changent le plus d’avis au sein de la Cour.

Déjà massivement intégrés au monde de la finance, les algorithmes pourraient ainsi faire leur entrée dans les plus hautes institutions de la justice.

Plus d’informations avec l’article du Daily Mail.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email