Comment le big data améliore les transports londoniens share
back to to

Comment le big data améliore les transports londoniens

31 juillet 2015

Bus, Tube, DLR, tram ou encore Thames Clippers… Autant de moyens de transport régulièrement utilisés par 8,6 millions de Londoniens. Comment les optimiser ? Eléments de réponse avec un article de Bernard Marr, expert data au AP Institute

Générées en grande partie par les cartes de transport telles que l’Oyster, les données des utilisateurs du TfL – pour Transport for London – constituent une mine d’or pour le service public.

Anonymisées, elles sont utilisées pour avoir un aperçu des trajets des londoniens au quotidien, anticiper la congestion des bus ou métros et délivrer des informations aux usagers par le biais de 23 comptes Twitter, 24h/24. A venir dans les prochaines années : des informations personnalisées en temps réel, pour s’adapter aux trajets de chacun.

Une nécessité alors que la population londonienne devrait sous peu atteindre les 10 millions.

Plus d’informations avec l’article de Bernard Marr.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email