Dans cette école, le numérique est banni

1 octobre 2015

Alors que la France et de nombreux pays font du numérique à l’école une priorité, une école privée londonienne fait le pari inverse, rapporte Quartz.

D’après un récent rapport de l’OCDE, les pays aux meilleures évaluations PISA ne sont pas nécessairement ceux qui utilisent le plus l’ordinateur en classe.

Une conclusion qui rejoint le constat des fondateurs de la London Acorn School, créée en 2013. Plus radicale, leur vision consiste alors à valoriser une vie sans contact avec tout outil numérique jusqu’à l’âge de 14 ans (12 ans pour la télévision). Une façon selon Andrew Thorne, l’un des fondateurs, de « laisser les enfants apprendre à créer leurs propres occupations. Cela encourage leur créativité, afin que les enfants deviennent des créateurs actifs plutôt que des consommateurs passifs. »

Leur source d’inspiration ? La Waldorf School, nichée au cœur de la Silicon Valley, qui accueille de nombreux enfants de cadres des entreprises du secteur numérique.

Mais mettre l’accent sur une découverte de la nature ou encore le travail du bois plutôt que sur les ordinateurs ou les tablettes a un coût : 16 700 dollars par an. De quoi considérablement restreindre l’accès à cet apprentissage alternatif, dont il reste par ailleurs à déterminer, sur le moyen et long terme, ses effets réels.

Quartz nous en dit plus sur cette école d’un nouveau genre.

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email