M-blocks, le robot qui s'autoconstruit

10 octobre 2013

Les objets qui s’autoconstruisent, c’est l’avenir, expliquait l’inventeur – un peu fou – de l’imprimante 4D. Ces robots polymorphes du MIT repérés par Mashable, qui s’auto-assemblent en fonction des besoins pourraient bien lui donner raison.

Personne n’imaginait cela possible, et pourtant une équipe de chercheurs du MIT en a prouvé le concept : M-blocks, ce petit robot composite, est capable d’adapter sa forme sur commande, comme un Tétris en 3D. 

Comment ça marche ? Chaque cube contient un volant d’inertie tournant à 20 000 tours/minute. Lorsqu’il s’arrête, son moment cinétique est transféré au cube, qui se déplace et se repositionne parfaitement sur la construction grâce à l’action d’un aimant.

A quoi ça sert ? Les chercheurs imaginent en faire un système de ponts temporaires ou d’échafaudages intelligents pour les chantiers de construction. On peut même imaginer, dans nos salons, des meubles qui s’adaptent à nos besoins, se déplaçant lorsqu’on approche avec un balai ou qu’on voudrait profiter d’un repose-pieds !

Pour le reste, c’est par ici chez Mashable ou dans la vidéo ci-dessous !

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email