Mieux qu’un frigo connecté, un frigo amical share
back to to

Mieux qu’un frigo connecté, un frigo amical

En Corée du Sud, il est désormais possible de chater avec son frigo, nous explique Slate dans un article publié le 7 mai. Une nouvelle étape dans l’Internet des Objets ?

En matière de technologie, la Corée du Sud est connue pour être un laboratoire d’innovations, et sa réputation se confirme aujourd’hui avec la commercialisation de frigos connectés d’un tout nouveau genre. Si les modèles peuvent être contrôlés à distance tout en partageant quantité de données dans le cloud (décompte de bouteilles de lait, date de péremption des yaourts…), l’innovation réside surtout dans la fonctionnalité assez insolite de pouvoir chater avec son frigo.

C’est via l’application Line – très appréciée en Asie – que l’électro-ménager se permettra de distiller quelques émojis complices à son maître en réponse à des questions du type « ai-je mangé trop de viande ? ».  Un nouveau cap est franchi vers l’ère des objets connectés, puisque c’est la première fois qu’une intelligence artificielle aussi « amicale » est commercialisée au grand public. 

Mais cette nouvelle intelligence des objets restera-t-elle si sympathique ? C’est ce que se demandaient Stephen Hawking et ses confrères à l’occasion d’une tribune sur les dangers de l’intelligence artificielle. Car si nos progrès technologiques se multiplient, les risques liés à certains objets intelligents restent encore hors de portée du cadre légal qui protégerait les utilisateurs.

Pour lire l’article de Slate, c’est ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email