Grâce à une version informatisée de nos neurones, un robot s’adapte à son environnement share
back to to

Grâce à une version informatisée de nos neurones, un robot s’adapte à son environnement

27 octobre 2015

Une équipe de chercheurs basés à Singapour s’est inspirée du fonctionnement des neurones humains pour permettre à un robot de mieux adapter ses déplacements à son environnement. Une information relayée par Wired.co UK.

Bien que progressivement rattrapé par l’intelligence artificielle sur un nombre croissant de sujets, l’humain a encore beaucoup à apprendre aux robots. Par exemple en matière de mémoire spatiale et de kinesthésie, à savoir la perception consciente de la position et des mouvements des différentes parties du corps.

A l’origine de ces capacités humaines, deux populations de neurones – ceux de l’hippocampe et ceux du cortex préfrontal – ont inspiré les chercheurs singapouriens de l’ASTAR (Agency for Science, Technology and Research). En créant un programme informatique simulant leur fonctionnement, ils ont pu permettre à un robot de se déplacer avec davantage d’aisance dans un bureau de 35m². Modélisés en deux dimensions au sein du logiciel du robot, les neurones « informatiques » avaient un fonctionnement similaire à celui des neurones humains.

De quoi permettre, à terme, une adaptation plus flexible des robots à leur environnement, notamment en cas de modifications imprévues, de même que, grâce à cette modélisation, une meilleure compréhension de la cartographie cognitive humaine.

Plus d’informations avec l’article de Wired.Co UK.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email