« Nous en sommes 2020, toutes les données sont libérées … » share
back to to

« Nous en sommes 2020, toutes les données sont libérées … »

13 mars 2011
Libérer des données publiques, pour quoi faire ? Et : quels sont les services qui pourront naître grâce à la diffusion massive de données ?
 
Le proof of concept de l’opendata 
 
Dans la préparation de notre atelier qui se déroulera, ce jeudi 17 mars, autour de l’exploration du monde de l’opendata, nous nous sommes rapidement heurtés à l’un des paradoxes de l’opendata : les exemples de services qui bénéficieront de la libération des données publiques sont encore largement à construire.
 
Autrement dit : si les concepts naissent, si les bénéfices attendus s’affinent, et si les modèles économiques se dessinent, il n’en reste pas moins que les services à forte valeur ajoutée qui, nous en sommes convaincus, naîtront dans le monde des données ouvertes, sont encore à imaginer
 
Bref, le « proof of concept », est encore en chantier – et, pour notre plus grand plaisir, est ouvert à tous.
 
Pour esquisser quelques réponses à ce challenge, nous avons contacté une petite dizaine de défricheurs du web des données, qui ont accepté de venir présenter sur scène leur réponse au scénario suivant :
 
« Nous en sommes 2020, toutes les données sont libérées. Quelle application open data a changé votre vie ? »
 
Nous serons donc très heureux, jeudi 17 mars, de pouvoir compter sur la participation des explorateurs suivants :
  • Arnaud Cavailhez, pour Isokron, nous parlera de transports connectés.
  • Caroline Goulard, pour dataveyes, imaginera une vie parlementaire basée sur les données ouvertes.
  • Nicolas Hernandez, pour Myrtila, présentera une application d’auto-quizz basés sur les données du patrimoine culturel,
  • David Larlet, pour Biologeek, nous racontera sa recherche d’un appartement 
  • Jean-Marc Manach, pour owni / 22mars, nous racontera à quoi pourrait ressembler un Budget qui se mettrait à l’OpenData,
  • Christophe Tallec, designer de services indépendant, dévoilera un scénario d’anticipation, basé sur la visite d’un couple anglais, entre Paris et Versailles,
  • Bruno Walther, pour Captain Dash, explorera la gouvernance d’un quartier à l’heure de l’abondance des données.

Le reste du programme est à découvrir ici, et si vous voulez vous inscrire, c’est encore possible : passez-nous un petit mail à l’adresse inscrits@microsoft.com, avec, en objet : « Colloque opendata – 17 mars ».

A jeudi ?

 > Et pour aller plus loin :

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email