Nous sommes déjà au début de la maturation du cloud share
back to to

Nous sommes déjà au début de la maturation du cloud

28 octobre 2011

Buzzword ? Surtout pas ! La preuve : pour décrire cette même réalité – l’utilisation d’un service à tout moment, depuis n’importe quel réseau et à partir de n’importe quel terminal – on parlait, il y a deux ans, de services en ligne (online services), ou de « Software as a Service » (Saas). C’est l’introduction de ce terme un rien nuageux, cloud computing, qui donne parfois l’impression d’un buzzword….

Est ce une révolution ?
En partie oui. Mais nous sommes déjà au début de la maturation du cloud. Petit retour en arrière : les services en ligne sont arrivés comme une évolution naturelle de la révolution de l’accès à Internet, avec les ISP, à la fourniture d’Application depuis l’Internet avec l’ASP fin 2000. Mais il a fallu attendre la généralisation du vrai haut débit (supérieur à 2Mb/s), à partir de 2005, pour connaitre le premier développement de la fourniture des applications depuis le réseau Internet, et la suite qu’on connait maintenant avec le cloud.

La convergence de la plupart des services sur le protocole IP (ToIP, TvoIP, …), l’introduction de nouveaux services « Web 2.0 » et l’Internet participatif (wiki, réseaux sociaux, publication de contenus audiovisuels en ligne) a ensuite contribué au développement du cloud.

Au final, le cloud couvre
la plupart des applications du monde grand public et entreprise, et même des services d’infrastructure (serveur, espace de stockage, base de données, …). Et si l’on renommait le cloud computing par netcomputing ?

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email