Nouvelle expérience de transmission cérébrale : bientôt la télépathie ? share
back to to

Nouvelle expérience de transmission cérébrale : bientôt la télépathie ?

8 septembre 2014

De l’Inde à Strasbourg, transmettre son bonjour sans parler ou faire le moindre mouvement : c’est l’expérience étonnante que des scientifiques sont parvenus à réaliser grâce à des casques d’électro-encéphalographie et…une connexion Internet, nous explique un article du Figaro en date du 8 septembre dernier. Un début timide de la télépathie ? 

Muni d’un casque d’électro-encéphalographie, un « cobaye » observe un écran sur lequel une balle se déplace de gauche à droite. Lorsque celle-ci traverse la partie supérieure de l’écran, il doit imaginer qu’il lève la main. Lorsque la balle traverse la partie inférieure de l’écran, il doit penser qu’il lui donne un coup de pied. Ces deux activités, traduites en signal électrique par le casque ECG, sont ensuite codées en langage binaire pour être comprises et enregistrées par l’ordinateur. L’intérêt de cette transcription d’activités simples en langage informatique ? Elle permet de détecter des redondances dans le code et, à terme, d’être en mesure de traduire des pensées plus complexes comme « bonjour » et « au revoir ».

Une série de 140 bits a ainsi été trouvée pour traduire la pensée du mot « ciao » (bonjour ou au revoir en italien). Cette série de 0 et de 1 met ensuite environ une heure à être transmise de cerveau à cerveau. Un procédé que détaillait au Figaro Romuald Ginhoux, ingénieur chez Axilum Robotics

« A chaque bit reçu, nous envoyons une onde électromagnétique à l’arrière du crâne du récepteur, au niveau du cortex visuel (…).Pour coder un «1», nous envoyons l’onde dans le sens des sillons du cortex ce qui fait naître un petit courant électrique. Le cobaye a l’impression de voir un flash lumineux. Si c’est un «0», nous envoyons une stimulation placebo, perpendiculaire aux sillons. C’est la même sensation, le même bruit, mais cela ne provoque en principe aucune illusion visuelle. »

Avec 85% des bits correctement émis et reçus, cette innovation est l’une des communications inter-cérébrales la plus précise jamais tentée. Pour autant, il faut encore environ une heure pour transmettre un simple bonjour, donc encore beaucoup de temps à occuper notre imagination sur un avenir de conversations télépathiques.

Pour en savoir plus, l’article du Figaro est ici, et celui des scientifiques à l’origine du projet, par là.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email