Numérique : les femmes ne sont pas les seules à être sous-représentées share
back to to

Numérique : les femmes ne sont pas les seules à être sous-représentées

6 avril 2016

La photographe Helena Price a photographié 100 hommes et femmes travaillant dans le domaine de l’informatique et des nouvelles technologies, afin d’en montrer la diversité en termes de profils. Fast Company s’en est fait l’écho.

Briser le stéréotype du « jeune blanc, aisé et sorti d’une université réputée » : voilà l’objectif de la photographe Helena Price, à l’origine du projet Techies, collection d’interviews et de portraits de gens qui représentent la diversité sous toutes ses formes, tant ethnique que sociale ou même sexuelle, et qui se sont taillés une place dans le milieu de l’IT.

 

Un travail qui s’appuie sur une étude menée par USA Today, qui révèle que les techies ne comportent que 5% d’afro-américains et d’hispaniques dans leurs rangs, comparés à 14% tous métiers confondus, ainsi qu’un rapport publié par McKinsley sur la place des femmes dans l’entreprise, sous-représentées à tous les niveaux.

 

C’est un sujet qui tient particulièrement à cœur de cette ancienne techie, qui a travaillé six ans dans le domaine. En tant que « femme blanche et fauchée », elle raconte s’être sentie très isolée. Et a voulu à son tour donner la parole à ceux qui sont passionnés par leur métier, mais qui se sentent ostracisés par leur différence.

Plus d’informations par ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email