Numérique + entrepreneuriat = justice sociale ! 6 preuves share
back to to

Numérique + entrepreneuriat = justice sociale ! 6 preuves

18 mars 2015

Education, énergie, transports, presse, sport… Le développement des technologies de l’information et de la communication bouleverse de nombreux secteurs d’activité – sinon tous. Il ouvre aussi de nouvelles opportunités de création d’entreprise, notamment dans l’économie sociale et solidaire. Un potentiel qui reste sous-exploité d’après le militant associatif Abe Grindle. Dans une tribune pour Co.Exist, il montre néanmoins que la donne est en train de changer, en décrivant six bonnes pratiques qui pourraient inspirer bien des initiatives. 

     1. L’empowerment par l’information

Dans une « société de l’information », rendre celle-ci l’information accessible au plus grand nombre est un enjeu majeur, au sein duquel les technologies jouent un rôle essentiel. Esoko, une entreprise ghanéenne, diffuse par SMS des informations relatives à la sécurité alimentaire, afin de tenir les agriculteurs et petits exploitants informés des risques, en temps réel.

     2. L’éducation pour tous

On assiste depuis quelques années au développement d’une nouvelle forme d’enseignement de masse : les MOOC (massive open online courses : descours en ligne ouverts à tous »). Coursera, Khan Academy, France Université Numérique, les exemples ne manquent pas. Au-delà de l’enseignement, les technologies peuvent aussi contribuer à d’autres pans de l’éducation ; l’application HopeLab vise ainsi à promouvoir auprès des enfants les gestes bons pour leur santé.

     3. Favoriser la rencontre de l’offre et de la demande de solidarité

L’initiative VolunteerMatch facilite l’engagement des citoyens autour de causes qui leur tienne à cœur. RLab’s JamIIX permet, quant à elle, aux jeunes qui rencontrent des difficultés dans leur vie personnelle d’être mis anonymement en contact par SMS avec des conseillers compétents.

     4. Le crowdsourcing

Les technologies facilitent l’agrégation des données et permettent de monter des dispositifs qui facilitent les remontées d’informations directement par les citoyens. En Inde, la plateforme Janagrahaa permet ainsi de collecter et d’agréger des données relatives aux abus de pouvoir ; objectif : faciliter le travail des autorités.

     5. Faciliter l’accès à des biens et services

MicroEnsure permet à des millions d’habitants des continents asiatique et africain disposant de faibles revenus d’avoir accès à une assurance, par le biais du réseau de téléphonie mobile. Un fort levier de développement, tant économique qu’humain.

     6. Démocratiser l’accès au financement : le crowdfunding

Le crowdfunding (en français, financement participatif) est apparu et se diffuse grâce aux technologies – son chiffre d’affaire a même doublé l’année dernière en France. L’essor de plateformes telles Indiegogo ou Charity Water, qui lève des fonds pour fournir de l’eau potable à des communautés qui n’y ont pas accès, montrent bien tout le potentiel de cette modalité de financement.

Les technologies stimulent le changement. Mais ce sont les usages qui réalisent leur potentiel de transformation. A l’action !

Pour plus d’informations, c’est par .

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email