Objets connectés : un patch pour surveiller la circulation sanguine share
back to to

Objets connectés : un patch pour surveiller la circulation sanguine

10 novembre 2015

Des chercheurs de l’Université de l’Illinois ont mis au point un wearable capable d’évaluer en permanence et avec précision la circulation sanguine de leur détenteur. Une découverte relayée par la MIT Technology Review.

Mesurer la circulation sanguine sans exiger des patients d’être immobiles : voilà le principe du wearable (pour « technologie portable ») conçu par l’équipe de John Rogers, de l’Université de l’Illinois.  

Les chercheurs ont mis au point un patch extrêmement fin, flexible, et accessible bourré de minuscules capteurs. Le dispositif fonctionne en chauffant imperceptiblement la peau puis en enregistrant le mouvement de cette chaleur, ce qui ne nécessite pas l’immobilité du patient, contrairement aux mesures actuelles (par système optique ou ultrasons).

La circulation sanguine est un indicateur important de santé, que les médecins surveillent de près : une infection ou une inflammation peuvent par exemple conduire à une augmentation de flux sanguins au niveau local, tandis qu’une artérosclérose, des problèmes cardiaques ou du diabète peuvent avoir des répercussions inverses. 

Si le capteur ne peut pour le moment qu’analyser les flux sanguins à 2 mm de profondeur maximum, l’équipe cherche à en améliorer les performances pour l’utiliser dans le cadre d’opérations chirurgicales. Pour ce qui est d’un simple suivi, le système serait d’ores et déjà prêt pour une utilisation clinique.

Cette invention, qui permet de mesurer l’état de santé de la peau, intéresse également l’industrie des cosmétiques, à tel point que L’Oréal a cofinancé les recherches de John Rogers.  

Plus d’informations avec l’article de MIT Technology Review.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email