L’Onu condamne fermement la censure en ligne share
back to to

L’Onu condamne fermement la censure en ligne

Motherboard 6 juillet 2016
Les droits de l’Homme s’appliquent aussi sur Internet : le 1er juillet 2016, l'Organisation des nations unies a fermement condamné la censure en ligne par le biais d'une résolution. Explications avec Motherboard.

En 2012 et 2014, l’Onu réaffirmait le droit à la liberté d’expression sur Internet. En 2015, elle déclarait que le droit au chiffrement des données et le droit à l’anonymat en ligne étaient des droits fondamentaux. En 2016, l’organisation aux 193 Etats membres s’attaque à la censure en ligne par le biais d’une résolution.

Le cœur du message de cette dernière : nulle frontière et nulle installation ne doivent entraver le partage d’informations et le bon fonctionnement du réseau. Pour Motherboard, il s’agit là d’une réponse au durcissement du contrôle en ligne de certains Etats (le Brésil, la Turquie, la Tunisie et la Chine s’étant cette année particulièrement démarqués sur ce point), voire la coupure d’une partie ou de la totalité du réseau.

L’Electronic Frontier Foundation ainsi que d’autres associations de défense des libertés du net se sont dites satisfaites de cette résolution concernant la censure, tout en affirmant qu’à l’avenir, des termes plus précis devraient être formulés afin de dissuader certains Etats de contourner le texte. Certains en appellent également à la prise d’engagements clairs, en particulier dans un cadre étatique.

Plus d’informations avec Motherboard.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email