Open Data et gouvernement : ce qu’en pensent les Américains share
back to to

Open Data et gouvernement : ce qu’en pensent les Américains

22 avril 2015
Transparence, revitalisation du débat démocratique, dynamisation de l’économie… Les promesses de l’Open Data pour les gouvernements sont nombreuses. Mais qu’en pensent les citoyens ? Le Pew Research Center est allé à la rencontre des Américains pour les interroger sur le sujet.

Si les Américains se montrent optimistes quant à l’impact positif de l’open Data sur la transparence de leur gouvernement, les résultats sont plus nuancés lorsqu’il s’agit de l’amélioration de sa performance. En effet, moins de la moitié d’entre eux (49%) considère qu’il joue en faveur d’une amélioration et d’un enrichissement des services publics. Pour 45% des personnes interrogées, un tel partage de données contribuerait à de meilleures prises de décisions de la part des responsables politiques.

Qui voit le verre à moitié plein ?

Fait notable : les titulaires d’un diplôme de l’éducation supérieure ainsi que les « Millennials » s’avèrent les plus optimistes sur l’apport de l’open data à la gouvernance publique. Pour ces deux catégories, l’ouverture des données rime avec la possibilité de s’impliquer davantage dans le débat public et d’y jouer un plus grand rôle. Un constat auquel adhère une majorité de Démocrates (53%), contre 45% de Républicains.

Dernier facteur différenciant à prendre en compte, et non de moindres : croire en l’open data serait fortement lié au niveau de confiance accordé au gouvernement, note le Pew Research Center. Or, ce dernier n’en serait digne que pour 32% des Américains…

En janvier, le gouvernement américain avait obtenu la 2e place mondiale en termes de mise à disposition de ses données publiques, d’après un rapport de la World Wide Web Foundation

Plus d’informations avec l’étude du Pew Research Center.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email