Open Data : la SNCF révèle ses conflits sociaux depuis 1947 share
back to to

Open Data : la SNCF révèle ses conflits sociaux depuis 1947

18 juin 2014

Il semble que la SNCF ait beaucoup d’humour. Alors que les cheminots sont en grève depuis déjà une semaine, la SNCF vient de rendre publique ses données concernant les conflits sociaux dans l’entreprise depuis 1947.

Il est donc possible de découvrir le nombre de journées cumulées perdues par année, mais aussi les effectifs à disposition. Ce sont ainsi 171 851 journées qui ont été perdues en 2013. Sans surprise, c’est en 1968 que les chiffres sont les plus impressionnants avec 4 600 000 de journées perdus cumulées.

Si ce jeu de données devrait être amélioré (pour préciser notamment les jours exacts des mobilisations), sa publication dans un contexte social particulièrement tendu ne devrait pas manquer de faire rire (jaune) plus d’un voyageur… et d’un cheminot !

La SNCF s’est distinguée en matière de libération des données publiques ces dernières années. C’est d’ailleurs à l’occasion de l’un de ses hackathons qu’a été développée l’application Tranquilien, qui permet d’anticiper l’affluence dans les trains, et qui a valu à son concepteur Randi Hindi le prestigieux prix du « meilleur innovateur de l’année » du MIT Technology Review (lire ici notre entretien avec le lauréat).

Pour retrouver tout le jeu de données concernant les conflits sociaux de l’entreprise depuis 1947, c’est par ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email