Open data : le Ministère de l’Intérieur va poursuivre ses efforts share
back to to

Open data : le Ministère de l'Intérieur va poursuivre ses efforts

30 août 2012

Que va devenir la politique d’Open Data de la France, entamée à l’ère Sarkozy avec la Mission Etalab, sous le quinquennat de François Hollande ? C’est la question qu’a posée au Ministère de l’Intérieur le député (UMP) Lionel Tardy, et que relaie Numérama.

Que l’on se rassure : elle sera maintenue, et développée, a répondu la Place Beauvau, qui a tenu une réunion bilatérale avec la Mission Etalab, fin juin.

Le Ministère en a profité pour souligner le succès rencontré par ses propres données, et a manifesté son désir de continuer à recenser et mobiliser « dans des délais très brefs » les autres données disponibles. 

Pour mémoire, la France a inauguré sa plate-forme d’Open Data, data.gouv.fr, en décembre dernier, invitant les innovateurs de tous horizons à inventer des services numériques réutilisant les données publiques. Le résultat est pour l’instant plutôt satisfaisant, même si la qualité des données reste une gageure. Le gouvernement Ayrault a fait de l’Open data un élément clé de sa charte de déontologie.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email