Panoply, le réseau social qui aide à sortir de la dépression share
back to to

Panoply, le réseau social qui aide à sortir de la dépression

2 avril 2015

Les réseaux sociaux sont parfois critiqués pour leur propension à favoriser l’isolement et la dépression. Mais un chercheur du MIT n’est pas du tout d’accord… Wired est parti à la rencontre de l’inventeur du réseau social du bonheur.

Diplômé en psychologie et chercheur au MIT, Robert Morris est amoureux de ce Web où l’entraide et le partage d’expériences font loi. C’est en travaillant auprès de codeurs qu’il découvre le crowdsourcing et cet incroyable réseau d’entraide entre communautés de programmateurs. Il l’applique alors à son domaine de prédilection, la thérapie cognitivo-comportementale, dans le cadre du traitement de la dépression.

Robert Morris explique :

« Comme il y avait tous ces gens pour m’aider à identifier des bugs dans mon code, je pouvais créer un système similaire et social pour m’aider à identifier des bugs dans ma pensée. »

Le chercheur crée alors le réseau social Panoply où des internautes décrivent les évènements qui les dépriment et demandent aux autres internautes de commenter avec leurs expériences et leur recul. Aujourd’hui, une application mobile est en phase de production mais Rober Morris prend son temps pour ne pas créer un mur d’anecdotes déprimantes contreproductif.

Controversés mais plébiscités, les réseaux sociaux peuvent ainsi être des lieux de thérapie comme de détection d’états dépressifs.

Pour plus d’informations, l’article de The Wired est ici

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email