Partition augmentée : Weezic offre sa révolution à la musique écrite share
back to to

Partition augmentée : Weezic offre sa révolution à la musique écrite

5 février 2014

Musiciens en herbe ou professionnels, à vos écrans ! Cette semaine, la pratique musicale a le vent en poupe sur la planète numérique.

Alors qu’un article de Mashable présentait il y a quelques jours une liste d’applications qui démocratisent le mixage, le programme Midemlab 2014, présenté par FrenchWeb, a récemment fait entrer la partition augmentée dans l’Histoire.

Il s’agit d’un projet proposé par Weezic, une startup constituée de 4 musiciens soucieux de rendre la pratique musicale individuelle plus stimulante. Le principe : des notes plus « bavardes » que sur le papier, qui guident le musicien. Au-delà des traditionnels piano, forte, crescendo ou indications rythmiques, l’artiste reçoit un coup de pouce supplémentaire en cliquant sur les portées. Il peut ainsi accéder à une simulation d’accompagnement, une proposition de différentes interprétations, ou encore une évaluation de performances…

Petit plus bien pratique : quand on a les mains prises par un (ou plusieurs) instrument(s) les pages se tournent toutes seules.

De la trompette à l’accordéon, le dispositif touche pléthore d’instruments et propose un catalogue vaste. Faisant écho à l’initiative de la startup Carpe Dièse, dont nous parlions l’année dernière, le projet de Weezic s’inscrit dans le renouvellement de l’apprentissage de la musique, par le numérique. La partition augmentée, à l’image des tutoriaux en ligne en leur temps, marque une nouvelle étape dans l’appropriation des outils numériques par les artistes autodidactes. Au coeur des usages du web, ce nouveau format contribue à faire d’Internet un lieu de formation parallèle à la voie académique.

Après les livres et les supports d’enregistrement, c’est donc au tour de la musique écrite de connaître sa révolution !

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email