Passer des consommateurs aux créateurs du numérique share
back to to

Passer des consommateurs aux créateurs du numérique

2 août 2012

Dans sa lettre de réponse au Collectif du Numérique, le 10 mars 2012, le candidat François Hollande, expliquait que « le numérique est une terre qu’il faut nourrir avant d’espérer en récolter les fruits ».

J’ai noté son attention à ce que l’éducation ne fasse pas seulement des élèves des « consommateurs du numérique », mais aussi « des créateurs » qui sauront décoder et coder l’univers numérique. C’est à toute la formation aux métiers du numérique qu’il faut étendre ce principe, pour y accueillir la diversité française et intéresser aussi les jeunes filles.

Je soutiens l’idée d’un plan national global éducatif et de formation qui débuterait par l’enseignement, dès le début du secondaire, de la programmation : apprendre à coder pour lutter contre l’analphabétisme numérique. Il est pour cela urgent de former les enseignants eux-mêmes au « code », ce latin du XXIe siècle. C’est un levier de notre compétitivité future que l’on doit proposer à toute la société, parce que son universalisme sait abattre les barrières culturelles.

Aussi, parallèlement à l’extension de l’option numérique à tous les baccalauréats, il faut généraliser un CFA numérique qui intégrerait des personnes d’un niveau inférieur au baccalauréat et aussi des handicapés en reconversion professionnelle dans des qualifications pour des métiers en forte demande dans nos entreprises.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email