Pédagogies innovantes grâce au numérique : un panorama share
back to to

Pédagogies innovantes grâce au numérique : un panorama

16 décembre 2014

La bonne nouvelle, c’est qu’on parle de pédagogies au pluriel ! Le numérique va bien au-delà des tablettes, comme le montrent les exemples ci-dessous.

– des classes inversées: lancées par Khan Academy aux USA, en France nous pouvons faire appel à myBlee, BeeBac ou Pythagora…

– des pédagogies par projets: avec MagicMakers ou Voyageurs du code, les enfants apprennent à programmer dès huit ans, et à créer leurs propres jeux vidéo. Avec Transapi, les lycéens deviennent les professeurs, et utilisent des tablettes pour réaliser un MOOC !

– écouter les élèves: sur Kartable, les enfants peuvent “aimer” un cours ou un exercice. Sur l’Isoloir, ils s’expriment sur leur citoyenneté numérique.

– co-créer avec les enfants: dans ce domaine, outre les initiatives de Transapi, on peut citer Explee, fondée par des étudiants, et qui permet aux élèves de créer leurs cours de façon ludique.

– co-créer avec les enseignants: une démarche déjà ouverte par Sesamath, LeLivreScolaire.fr ou Edupad.

– ouvrir l’école vers les parents: le numérique est l’occasion d’impliquer les parents dans un dialogue avec les enseignants, comme c’est le cas au Japon.

Et maintenant ?

En 2013, le marché des technologies de l’éducation a dépassé les 13 milliards de $; les écoles britanniques ont acheté 260 000 tablettes. En France, plus d’un an depuis le lancement du projet e-education, près de 6 mois se sont écoulés depuis l’annonce. Un an, c’est long pour nos enfants… En attendant, si on facilitait déjà l’équipement et la création de contenus, par exemple à l’aide de prêts participatifs ?

 

En conclusion, nous avons grande richesse de solutions pédagogiques, ici en France, développées aussi bien par des entrepreneurs, des enseignants que des élèves. A chacun de nous d’aider à rendre l’école passionnante – et pas seulement pendant la récré…

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email