Petites filles: jouez à l’ingénierie plutôt qu’aux Barbies ! share
back to to

Petites filles: jouez à l'ingénierie plutôt qu'aux Barbies !

22 novembre 2013

Le premier pas vers une parité complète des femmes et des hommes dans les métiers de la sciences, de l’informatique et de l’ingénierie consisterait à donner aux petites filles, dès leur plus jeune âge, la confiance et la motivation pour qu’elles puissent envisager ces secteurs pour leurs futurs métiers.  
Pourtant, il semble toujours y avoir un gros décalage entre le marketing de l’industrie du jouet envers les filles et leurs préoccupations réelles. Une nouvelle Startup, Goldieblox compte bien changer cette vision archaïque des jouets féminins. 

Il suffit de se promener dans un rayon de magasin de jouets pour se rendre compte que les jeux conçus pour les jeunes filles trahissent une vision extrêmement démodée de leurs centres d’intérêt : un univers tout rose, des jeux autour du shopping, de la cuisine, des princesses… Pourtant, il doit bien avoir un moyen de concevoir des jouets qui éveillent la curiosité des petites filles pour les sciences, sans renier leurs particularités féminines ? C’est le défi que s’est lancé Debbie Sterling, ingénieur et fondateur de GoldieBlox, une entreprise de jouets conçue pour inspirer la prochaine génération de femmes ingénieurs. Debbie présente sa mission : combler l’écart entre les sexes en science, technologies, ingénierie et mathématiques dans la vidéo ci-dessous (VO)

GoldieBlox est une série de livres, accompagnés de jeux de construction qui engage les enfants à travers l’histoire de Goldie, une jeune fille inventeur qui résout les problèmes en construisant des machines simples. Debbie écrit et illustre les histoires de Goldie en s’inspirant de sa grand-mère, l’une des premières dessinatrices de bande dessinés aux Etats-Unis. Son entreprise, lancée en 2012, a réussi à recueillir plus de 285 000 $ en 30 jours grâce à une campagne de crowdfunding sur Kickstarter.

Découvrez le clip vidéo de Goldiblox, sortie cette semaine, dans lequel des petites filles fabriquent une machine de Rube Goldberg géant à partir de jouets et reprennent la chanson mythique “Girls” des Beastie Boys, en chantant les raisons pour lesquelles les filles méritent autre chose que des poupées et princesses : “Pourquoi tous nos jouets se ressemblent ? Nous sommes plus que des princesses, nous aimerions utiliser nos cerveaux ! » 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email