Philosophie et nouvelles technologies : une combinaison inédite mais nécessaire share
back to to

Philosophie et nouvelles technologies : une combinaison inédite mais nécessaire

13 novembre 2014

Luciano Floridi, professeur à l’Université d’Oxford, enseigne une matière nouvelle, inédite et particulièrement caractéristique de notre époque : la philosophie et l’éthique de l’information. Membre de l’Oxford Internet Institute, il appelle dans son dernier livre à recourir à la philosophie pour repenser notre rapport de dépendance aux technologies de l’information, à l’heure de ce qu’il nomme lui-même « l’infosphère ». Explications avec un article de la BBC

Alors que la puissance des ordinateurs ne cesse de croître, conformément à la loi de Moore, et qu’une réduction drastique des coûts liés aux nouvelles technologies s’est opérée, Floridi s’interroge : que faire de cette technologie et de la puissance décuplée de nos appareils électroniques ? Quels seront les effets de ces évolutions sur notre comportement et nos interactions quotidiennes ?

Toile de fond de son dernier livre La 4e révolution : Comment l’infosphère remodèle la réalité humaine (The 4th Revolution : How the infosphere is reshaping human reality), le spécialiste des technologies de l’information relate des changements significatifs concernant la façon dont l’être humain se définit désormais et se situe dans son environnement, en cette époque qu’il associe à une troisième phase du développement humain.

« Nous avons besoin de la philosophie pour mieux saisir la nature-même de l’information ».

Une phase caractérisée par une véritable dépendance de nos sociétés aux technologies de l’information à laquelle il a attribué une dénomination : l’infosphère. En cette époque technophile, quel cadre intellectuel développer pour ne pas être dépassé par les nouvelles technologies ? Et comment faire face à l’imprévisibilité caractéristique de notre siècle ? Replacer cette nouvelle situation historique sous l’œil acéré de la philosophie nous aidera probablement à saisir sur le vif l’évolution de nos sociétés. « L’éthique tes techs » permet ainsi de nous demander jusqu’où les machines pourront décider à notre place, y compris lorsque ces décisions peuvent avoir un impact sur des vies humaines. De quoi mieux nous préparer à l’incroyable monde qui nous attend pour 2030 ?

Plus d’informations avec l’article de la BBC

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email