0,03% de la population nord-coréenne a le droit de surfer sur « Internet » share
back to to

0,03% de la population nord-coréenne a le droit de surfer sur « Internet »

29 janvier 2016

En Corée du Nord, environ 7 200 privilégiés (0,03% de la population) ont accès à Internet, ou plutôt à l’Intranet du régime de Kim Jong Un, baptisé Kwangmyong. Explications avec The Next Web.

De l’OS Red Star au moteur de recherche Our Country, toute l’interface est made in North Korea. La plupart des 5 500 sites référencés ont uniquement trait aux domaines universitaire, gouvernemental, ou encore aux entreprises d’Etat.

Les contenus diffusés sur ce réseau à part entière fonctionnent en vase clos. Seule une faible partie d’entre eux proviennent de l’extérieur, du world wide web, et font l’objet d’un examen minutieux par des fonctionnaires du parti.

Un ersatz de réseau social a également vu le jour, prenant la forme d’une messagerie essentiellement utilisée pour s’échanger des vœux d’anniversaire entre étudiants et professeurs.

Plus d’informations sur ce « web » nord-coréen avec l’article de The Next Web.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email