Pour ses 20 ans, le premier site web renaît de ses cendres share
back to to

Pour ses 20 ans, le premier site web renaît de ses cendres

30 avril 2013

Alors que les anniversaires se succèdent pour apporter leurs lettres de noblesse à des technologies plus si « nouvelles », on ne compte plus les initiatives qui entendent ressusciter la mythologie du Web. Alors qu’Internet vient de fêter ses 30 ans, le CERN, le Centre Européen de Recherche Nucléaire basé à Genève fête ce 30 avril les 20 ans de la mise en ligne du premier site web, relève Métro France. Et en grande pompe, puisque l’institut a décidé de remettre en ligne le premier site web du monde – le sien, jusque là secrètement gardé dans ses serveurs. 

Souvenez-vous : Tim Berners-Lee était ingénieur au CERN lorsqu’il inventa le World Wide Web, son système de « gestion décentralisée de l’information » en mars 1989. Il est donc tout naturel que le premier site internet du monde, mis en ligne le 30 avril 1993, soit celui du Centre. Du texte, quelques images et liens hypertextes, mais surtout un navigateur pas si archaïque qui permettait de modifier directement le contenu depuis la page web – un système qui a disparu presque partout, hormis sur certains sites comme Wikipédia.

Le projet de résurrection du premier site ne se contente donc pas de rendre à nouveau accessible une adresse web : il reprend les systèmes technologiques d’origine pour nous faire revivre une expérience du début du web. 

En insistant pour que son invention soit publique et en rendant le code source disponible gratuitement, l’inventeur a consacré l’universalité de l’Internet tout en ouvrant la boite de Pandore : les développeurs ont pu créer leurs propres serveurs et le www comptait déjà 130 sites un mois plus tard. On compte 14 milliards de pages web aujourd’hui.
 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email