Pour surmonter la peur de l’échec, l’entrepreneur doit se sentir soutenu share
back to to

Pour surmonter la peur de l'échec, l'entrepreneur doit se sentir soutenu

6 novembre 2012

L’entrepreneur est par essence un porteur de projet qui est comptable des risques et des revenus de cette entreprise. L’échec, lui résulte d’une action qui n’a pas abouti au résultat escompté. La vraie question est de savoir comment atteindre ses objectifs et qui est prêt à prendre ce « pari » avec nous. Ces deux notions (risque et échec) sont très différentes en sens et en portée.

Je sais d’expérience que l’échec, le fait de ne pas atteindre un objectif donné, est une façon formidable de se perfectionner et d’apprendre, de faire le tour d’une problématique. On passe plus de temps à essayer de comprendre ce qui n’a pas marché que de se réjouir de ses succès quand on est entrepreneur ! C’est ce qui nous permet d’avancer et c’est bien pour cela que l’échec ne me fait pas peur, il nous fait grandir. 

Un entrepreneur est surtout quelqu’un porté par une vision et il est primordial qu’il soit aidé, épaulé pour aller jusqu’au bout de cette vision. Ce n’est pas tant le mot « risque » qui pose des problèmes à mon sens, comme je vous disais, par définition l’entrepreneur porte avec lui le risque. C’est une notion réaliste. Par contre, il est vital qu’il se sente appuyé dans les faits par la politique de son pays et par ses interlocuteurs. Il est évident que dans des conditions favorables, dans un climat de confiance et d’initiatives soutenues on n’a moins peur d’échouer. Et, quand on n’est pas paralysé par la peur, on est porté par la voie de la réussite !

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email