Quand la loi oublie de protéger les femmes en ligne share
back to to

Quand la loi oublie de protéger les femmes en ligne

12 décembre 2014

Tim Berners-Lee, l’inventeur du World Wide Web (le système public hypertextuel qui permet d’utiliser Internet), dénonce dans un rapport récent le manque de lois nationales au sujet de la neutralité du net et des violences sexistes faites en ligne. Un vide juridique que nous rapporte un article du Guardian.

Selon l’édition 2014-15 du Web Index de la World Wide Web Foundation, qui a vocation à établir « un Web public ainsi qu’un droit assurant que tout le monde puisse y avoir accès et l’utiliser librement », trop de pays restent légalement incapables de lutter contre les violences faites aux femmes via Internet. Le rapport insiste notamment sur le cyber-harcèlement et le harcèlement sexuel en ligne qui restent un véritable no man’s land.  

Autre conclusion du rapport : 84% des pays ne disposent pas de lois efficaces pour protéger la confidentialité des communications en ligne. Réaction de Tim Berners-Lee, qui n’en est pas à sa première déclaration sur le sujet : « Il est temps de reconnaître l’Internet comme un droit humain fondamental ».

Pour retrouver l’article du Guardian, c’est par ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email