Quand les dispositifs de sécurité attirent les hackers share
back to to

Quand les dispositifs de sécurité attirent les hackers

6 janvier 2015

Certaines régulations d’usages de nos appareils, hâtivement pensées, imposent artificiellement des limites aux technologies. Dans un article de Wired, le journaliste et blogueur canadien Cory Doctorow relève que, bien qu’elles soient censées nous protéger, ces restrictions peuvent au contraire nous mettre en danger.

Certaines législations visant à limiter les usages malveillants des appareils numériques peuvent causer plus de dégâts encore, estime Cory Doctorow : le code a toujours des défauts, et ces défauts sont faciles à trouver pour des personnes mal intentionnées, explique l’expert. 

Ainsi, une imprimante 3D avec une restriction sur l’impression d’arme à feu n’est finalement pas une imprimante qui ne pourra pas en imprimer, mais une imprimante vulnérable à un « hacking » en utilisant le bridage d’origine pour au final pirater l’appareil voire le réseau entier auquel il est connecté.

Les limitations imposées, pour peu qu’elles fonctionnent, devraient alors être cachées à l’utilisateur et faire partie intégrante de la conception de l’appareil selon Cory Doctorow.

Faudra-t-il aussi équiper nos voitures, nos imprimantes 3D et nos montres connectées d’antivirus pour se prémunir des risques ?

Pour retrouver l’article de Cory Doctorow, rendez-vous sur Wired.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email