Quand les élèves notent les profs : l’arroseur arrosé ? share
back to to

Quand les élèves notent les profs : l’arroseur arrosé ?

4 septembre 2014

Panorama, une start-up créée par deux jeunes étudiants de la prestigieuse université de Yale propose de renverser le modèle unilatéral de notation de l’élève par l’enseignant, en mettant en place des outils objectifs d’évaluation des professeurs. Une sollicitation non conventionnelle de dispositifs numériques relayée dans un article du New York Times du 3 septembre. 

L’objectif des deux fondateurs, âgés de seulement 23 ans chacun : créer des questionnaires interrogeant la compétence des enseignants de la façon la plus objective possible, afin d’aider ces derniers à appréhender leur classe plus efficacement.

Désormais adopté par l’un des plus gros réseaux éducatifs américain, qui inclut le Los Angeles Unified School District et de nombreuses écoles du Connecticut, le service proposé par Panorama a reçu le support de nombreux professionnels de l’éducation ainsi que de pointures de l’industrie technologique dont Mark Zuckerberg.

Un nouveau mode d’évaluation

Plusieurs critères, considérés comme propres à une appréciation objective des professeurs, sont ainsi évalués à commencer par la proximité qu’ils ont avec les élèves. Leur capacité à faire passer le message qu’ils ont au préalable préparé est également évaluée, et prend d’autant plus d’importance lorsque élèves et enseignants sont issus de milieux sociaux différents. Dernier élément pris en compte : leur aptitude à susciter de l’intérêt pour leur matière.

Les mesures sont effectuées aussi bien au niveau de la classe dans son ensemble que sur certains groupes prédéfinis, comme par exemple le genre des élèves.

Si les outils de notation des professeurs ne sont pas nouveaux, le dispositif mis en place par Panorama constitue une amélioration en ce qu’il intègre davantage d’outils numériques et rend les résultats accessibles à un public plus large. De fait, les études menées dans déjà plus de 5000 institutions seront diffusées en open source afin de profiter à la majorité.

Panorama ambitionne même de proposer des tableaux de bord utilisables à l’échelle d’un collège ou d’un lycée afin d’offrir un retour permanent sur les performances des professeurs, jugés quotidiennement par leur auditoire. Dès lors et malgré les critères mis en place, les impressions des élèves sont-elles si objectives ? Un jeune étudiant qui aurait eu une mauvaise note dans la journée ne risque-t-il pas de laisser davantage de place aux émotions qu’à la réflexion ?

Une source d’inspiration pour la France ?

Si la notation actuelle des professeurs français se fait surtout par le biais des inspecteurs, qui n’assistent pas forcément aux moments révélateurs de la vie d’une classe, quelques outils d’évaluation existent toutefois sur le web et rendent parfois accessibles les notes données aux professeurs. C’est notamment le cas de notetonprof.fr ou encore de Note2Be.com par exemple. Des plateformes externes aux établissements qui ont toutefois le mérite de donner la parole aux élèves et qui s’imposent comme des acteurs alternatifs à l’image d’AirBnb pour l’hôtellerie ou Uber pour les taxis.

Plus d’informations ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email