Tim Berners-Lee appelle les internautes à reprendre la main sur leurs données share
back to to

Tim Berners-Lee appelle les internautes à reprendre la main sur leurs données

10 octobre 2014

L’inventeur du World Wide Web s’est récemment emporté contre l’exploitation massive des données par les organismes publics et privés. Il presse les citoyens de se les réapproprier, et les pouvoirs publics de reconsidérer leur valeur. Des propos rapportés par The Guardian de l’IPExpo Europe 2014 de Londres. 

Alors qu’apparaissent des services proposant aux internautes de gagner de l’argent en vendant leurs données, Tim Berners-Lee incite les internautes à réclamer des droits sur leurs informations personnelles, et à prendre conscience de leur valeur commerciale dans l’économie numérique. L’informaticien estime en effet que le potentiel du Big Data sera gâché s’il ne sert que des fins promotionnelles, et qu’aborder la question des données sous l’angle publicitaire est bien trop limité et restrictif par rapport à leur intérêt réel.

« Que vont faire ces individus de vos données personnelles ? Ils vont mieux adapter le contenu de leurs publicités et engendrer chez vous une forme de malaise. Les publicités ciblées ne sont pas le futur ». 

Il appelle à la création de « rich data » ou données enrichies par les internautes, faites de l’agrégation d’informations déjà diffusées sur le net et de données plus personnelles.

Il évoque également les possibilités démultipliées des « merging data », consistant en l’association de données délivrées par des institutions publiques à celles des particuliers.

Et s’adresse ainsi à l’assemblée :

“J’entends beaucoup de gens dire : L’Open data est en faveur d’une plus grande transparence du gouvernement; nous pouvons suivre les éventuelles fraudes commises. En effet, il est toujours mieux de savoir de quelle façon est dépensé l’argent public, mais il semble plus important que les données soient surtout utilisées pour instaurer une meilleure économie. »

Pour Tim Berners-Lee, la responsabilité de l’usage des données doit évoluer vers un meilleur équilibre entre particuliers et organisations, afin d’éviter que les internautes soient victimes d’abus ou de violations de leur vie privée. Un constat pas si éloigné du chercheur chez Microsoft Research, Jaron Lanier, qui recommande de rémunérer nos données personnelles pour « sauver la démocratie ».

Plus d’informations avec l’article du Guardian.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email