Quand une micropuce révolutionne la recherche médicale share
back to to

Quand une micropuce révolutionne la recherche médicale

24 juin 2015

Après avoir fait son entrée au Museum of Modern Art de New York, la micropuce « Organs-On-Chips » vient de se voir décerner le prix du design de l’année par le London Design Museum. Wired explique pourquoi cette innovation pourrait bien bouleverser la recherche médicale.

Résultat de plusieurs années de recherches menées par les scientifiques du Harvard Wyss Institute for Biologically Inspired Engineering, la puce « Organs-On-Chips » permettrait à terme de restreindre les tests sur les êtres vivants, mais aussi de réduire le temps et le coût de développement des nouveaux médicaments.

En reproduisant à une échelle réduite la structure et le fonctionnement des organes qui composent le corps humain, elle permet aux chercheurs d’observer à un niveau microscopique les réactions en chaîne qui prennent place au sein des organes. Entre nano-technologies informatiques et biologiques, la puce se compose de plusieurs réseaux de microtubes à l’intérieur desquels les scientifiques injectent fluides (sang, air, etc.) et bactéries.

Lung-on-a-Chip — Wyss Institute from Wyss Institute on Vimeo.

L’innovation connaît déjà des applications concrètes à travers Emulate, une entreprise dont le but est d’encourager les usages d’« Organs-On-Chips » pour la recherche médicale.

Pour en savoir plus sur cette innovation, c’est par ici, ou .

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email