Quels seront les métiers phare de 2025 ?

13 avril 2016
Alors que le World Economic Forum estime déjà que dans moins de 4 ans, 5 millions de travailleurs seront remplacés par des robots, Fast Co Exist se livre à l'exercice de la prospective avec le directeur de l'Institute for Future Devin Fidler, afin de déterminer les nouveaux métiers phare de demain, secteurs par secteurs.
  • Technologie et pensée computationnelle

Les progrès de l’intelligence artificielle et, avec elle, du machine et du deep learning, sont les fruits d’une tendance de fond : la multiplication croissante des flux d’informations. La capacité à savoir les gérer permettra donc aux métiers de développeurs d’augmenter de 18,4% d’ici 2024, quand les analystes spécialisés (en systèmes informatiques ou en études de marchés) croîtront de 18,6 % à 20,9% selon les prédictions du Bureau of Labor Statistics.

  • Soins aux personnes

« Il va encore falloir du temps aux robots pour être bons sur les compétences telles que l’intelligence social ou émotionnelle« , estime Devin Fidler. Les métiers d’aide médicale à domicile devraient augmenter de 38,5%, quand les vétérinaires, secrétaires médicaux et experts en ergonomie devraient voir la demande de leur patientèle croître rapidement.

  • Intelligence sociale, littéracie numérique

Comprendre comment les différentes plateformes de médias ou réseaux sociaux fonctionnent, mais aussi saisir les mécanismes de collaboration par-delà les différences culturelles : des compétences qui devraient permettre aux métiers de la vente, du marketing et de la relation client de perdurer en 2025.

  • Enseignement

« Avec un monde qui évolue aussi rapidement, nous avons besoin d’une société capable de s’adapter aussi vite« , relate FastCoExist, d’où un rôle prépondérant des professionnels de l’apprentissage. Pour Antonia Cusumano, du cabinet de conseil et d’audit PWC, il faudra aussi que ces ressources deviennent plus « dynamiques », en proposant des formules d’enseignement capables de s’adapter à des demandes telles que « je veux parfaire ma connaissance du C++ en 10 minutes dans le bus ».

  • Business models et audit

La croissance du travail en free-lance, corrélée à celle de l’entreprenariat, crée, selon les prédictions, une plus forte demande de compétences en analyses de business models et risques managériaux. Les fonctions d’audit et d’analystes dans le secteur économique deviendraient donc particulièrement prisées.

Plus d’informations avec FastCoExist.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email