Raconter la vie : un projet web éditorial

6 janvier 2014

« Faire entendre la voix de la France invisible » à l’image de ce que proposait Raymond Depardon dans ses portraits de la France, c’est l’initiative web éditoriale que vient de lancer P. Rosanvallon avec son site Raconter la vie.

Crise de la représentation et affaissement des corps intermédiaires sont les deux concepts défendus par cet historien et sociologue de la démocratie rattaché à la chaire Histoire moderne et contemporaine du politique du Collège de France. Auteur des blogs République des idées et de La vie des idées, aujourd’hui, il a souhaité s’emparer de la puissance du web – celle d’être vu, lu et reconnu – pour engager à la participation et offrir une tribune à tout le monde. Sa collection Raconter la vie est ainsi ouverte à tout contributeur souhaitant faire partager son expérience du quotidien. 

Une initiative que nous rapporte Libération dans un article du 3 janvier 2014

> Raconter la vie, un projet collaboratif de web-publications

Raconter la vie est une plateforme éditoriale de récits de vie où chacun peut écrire sur son parcours. Le récit de vie a en effet cette particularité d’être un genre littéraire très ouvert et accessible. On peut ainsi y laisser des témoignages, des autobiographies romancées ou non, des analyses sociologiques, des enquêtes journalistiques ou ethnographiques.

Il s’agit d’un site très bien pensé en termes de catégorisations : on trouve ainsi plusieurs communautés telles que « vivre entre deux mondes », « vivre low-cost » ou encore « changement de vie » afin de créer une véritable bibliothèque des récits. L’ergonomie fait d’ailleurs penser à celle des liseuses : compteur du temps de lecture, panorama des dernières publications avec un top des récits les plus populaires affiché en Une et annotations possibles.

On observe également une charte éditoriale pour guider les participations. Seule contrainte: éviter le langage « sms ». 

> Raconter la vie, un outil sociologique 

Aux histoires d’une jeune étudiante et ancienne élève de classe prépa, d’un jeune optimisateur de campagne pub se mêle aussi le récit d’une écrivaine déjà reconnue, Annie Ernaux. Une façon de créer des liens et des rencontres inattendus.

Finalement, l’enjeu de cette plateforme pourrait se rapprocher de l’élaboration d’une monographie sociale à l’heure où la société connaît des mutations profondes qui inquiètent, passionnent et bouleversent notre vision du monde.

Alors à vos clavier, prêts, rédigez car vos actions sur le site influenceront la visibilité des récits sur l’ensemble de celui-ci !

Pour en savoir plus sur les récits de vie déjà en ligne c’est ici !

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email