Ramener internet dans le champ de la consommation share
back to to

Ramener internet dans le champ de la consommation

28 octobre 2011

Pour davantage de confiance sur internet, revenons à une logique contractuelle de la consommation

Pour établir un contrat de confiance et de transparence entre les internautes et les acteurs du web, il faut ramener internet dans le champ de la consommation et considérer les internautes comme les usagers d’un service détenteurs de droits et des devoirs.

Finissons-en avec ce prisme déformant qui consisterait à limiter l’internaute à un individu dénué de droits et de responsabilité évoluant dans un univers sans règle. Il faut revenir à une logique contractuelle de la consommation dans laquelle chaque partie est à l’aise avec les conditions qui sont fixées  et notamment avec le fait, qu’à tout moment, l’usager peut quitter le service (le réseau social), et avoir l’assurance de récupérer toutes ses données. En réalité, internet est un véhicule supplémentaire d’exercice de la liberté, ce n’est pas en soi une liberté qui primerait sur les autres.

D’une certaine manière, nous devons exiger le consentement en amont et le droit à l’oubli en aval.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email