Réseaux sociaux : le rôle du revenu et du sexe des adolescents share
back to to

Réseaux sociaux : le rôle du revenu et du sexe des adolescents

10 avril 2015

Les adolescents les moins aisés vont sur Facebook, les plus favorisés sur Instagram. Les résultats d’une étude Pew Research Center menée auprès de jeunes Américains de 13 à 17 ans et destinée à comparer les usages de leurs différents réseaux sociaux de prédilection. Chiffres-clés.

24 % d’adolescents Américains sont connectés de façon quasi permanente à Internet. Le plus souvent, cette connexion s’opère via smartphones ou appareils mobiles, dont 73% de ces jeunes Américains se déclarent dotés.

Du côté des réseaux sociaux, Facebook reste à la première place, contrairement à de nombreuses prévisions défaitistes. 71% des adolescents interrogés disposent à l’heure actuelle d’un compte au sein de l’entreprise de Marc Zuckerberg. Une différence en termes d’usages s’opère néanmoins selon les niveaux de richesse… et le sexe de l’individu en question. Il apparaît ainsi que Facebook est davantage plébiscité par les enfants de parents qui gagnent moins de 30 000 dollars par an qu’au sein de familles plus aisées, au revenu supérieur à 100 000 dollars par an. Ces derniers sont davantage présents sur Instagram, à 19%, et sur Snapchat.

L’explication ? La participation à ces deux derniers réseaux sociaux serait, selon l’étude, un signe extérieur de richesse et ferait figure de véritable vitrine de leur vie.

Autre différence soulignée par l’étude : 61% des filles utilisent Instagram, contre 44% des garçons. Se connecter à Internet est davantage synonyme pour ces dernières de consultation des réseaux sociaux que pour les garçons qui sont 84% à utiliser leur téléphone pour des jeux vidéo, contre 59% de filles. 

Quoi qu’il en soit, un usage fait l’unanimité au sein des 13-17 ans : la connexion à Internet. 92% d’entre eux y ont quotidiennement recours. 

Plus d’informations avec l’étude de Pew Research Center.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email