Réseaux sociaux : Snapchat en hausse, Facebook en berne share
back to to

Réseaux sociaux : Snapchat en hausse, Facebook en berne

26 janvier 2015

Facebook, 1er réseau social utilisé au monde, serait-il en perte de vitesse ? Il est en tout cas le seul à perdre des utilisateurs en cette fin d’année 2014, selon une récente étude GWI Social menée dans près de 30 pays et auprès de 40 000 internautes… Cette dernière visait à mieux cerner les usages des réseaux sociaux à travers le monde. 

Le dernier trimestre 2014 est marqué par une croissance exponentielle de Snapchat : +57%, contre +50% pour Facebook Messenger, alors qu’il s’agit d’une migration forcée des utilisateurs, et +43% pour Pinterest et Instagram. L’application de partage de photos et vidéos à durée de visionnage limitée se hisse au sommet des applications favorites des 16-24 ans, qui constituent 57% de ses utilisateurs. Suivent de près Kik, avec 50% de jeunes utilisateurs, WeChat (42%) et Tumblr (39%).

En fin de classement se trouvent Facebook et Twitter (pourtant « mieux que Facebook », selon le fameux hashtag), avec respectivement 25 et 28% d’utilisateurs de cette tranche d’âge. Une confirmation de la désertion de Facebook par les jeunes, dont nous vous parlions en octobre dernier. Le réseau social perd d’ailleurs 9% d’utilisateurs toutes catégories confondues sur la période, alors que Pinterest en gagne 97% et Tumblr 95%

Si les 16-24 ans constituent la catégorie d’âge qui dispose du plus de comptes – 6,6 comptes, contre 5,5 en moyenne -, ce sont les 25-34 ans qui sont le plus actifs : ils utilisent en moyenne 4,2 comptes contre 3,9 pour la catégorie précédente.

Selon les tranches d’âge, l’intérêt principal des réseaux sociaux est perçu de façon différente. Alors que pour les 16-24 ans il s’agit de « suivre les célébrités, ne rien rater, trouver des contenus divertissants », les 25-34 ans en font des outils pour « partager leur quotidien, promouvoir leur travail et networker », tandis que les 45-54 ans les utilisent pour garder le contact avec leurs amis.

Aucune donnée n’est en revanche fournie à propos des moins de 16 ans, dont l’utilisation des réseaux sociaux est pourtant révélatrice des fonctionnalités qu’ils pourraient comporter à l’avenir. Oubli ou choix réfléchi ?

Pour retrouver l’étude GWI Social, c’est par ici

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email