Les Américains plus paranoïaques que jamais après les révélations d’Edward Snowden share
back to to

Les Américains plus paranoïaques que jamais après les révélations d’Edward Snowden

14 novembre 2014

En engendrant une prise de conscience générale, les révélations d’Edward Snowden sur la surveillance opérée par leur gouvernement ont modifié le rapport des Américains aux réseaux sociaux, messageries électroniques… et même au téléphone. Vers une prudence accrue, selon une étude Pew relayée par PandoDaily

Selon une étude menée par le Pew Research Center et intitulée Public Perceptions of Privacy and Security in the Post-Snowden Era (Perceptions publiques de la vie privée et de la sécurité dans l’ère post-Snowden), 91% des Américains interrogés ne se sentent pas en sécurité en utilisant des services de communication électroniques, susceptibles d’être surveillés. Les lignes téléphoniques fixes ne sont pas épargnées par cette inquiétude générale : 31% de la population américaine rechignerait à aborder des sujets sensibles par téléphone.

Le résultat d’un intense battage médiatique autour de la NSA, mené par les associations s’appuyant sur les documents rendus accessibles par Snowden. Le « Whistleblower », ou lanceur d’alerte, tel que les médias ont pu qualifier Edward Snowden, aurait ainsi induit une rupture dans notre rapport aux données personnelles et à l’utilisation qui en est faite, parfois contraire au respect de la vie privée

Pew est cependant loin d’affirmer que ces mêmes personnes craignent que le gouvernement puisse dérober des informations. Il constate simplement que les révélations concernant la surveillance effectuée par le gouvernement ont rendu les citoyens plus conscients du nombre d’informations sensibles qu’ils pouvaient partager en ligne via leurs portables ou ordinateurs. Et ne savent pas encore comment réagir face à cette surveillance.

Plus d’informations avec l’article original du PandoDaily.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email