Les robots, nouveaux alliés la mobilisation en ligne share
back to to

Les robots, nouveaux alliés la mobilisation en ligne

28 décembre 2015

Une équipe de chercheurs s’est intéressée aux mécanismes d’engagement en ligne en utilisant des robots sur Twitter. Et a découvert que ces derniers étaient de redoutables activistes. Explications avec la revue technologique du MIT.

Comment réagissent les humains quand un robot leur parle des causes qui leur tiennent à coeur sur Twitter ? Une équipe de chercheurs de Microsoft Research s’est rendue compte que dans 45% des cas, les activistes répondent aux machines.

Mais la plus grande surprise des chercheurs réside dans le fait que les humains préfèrent que le robot s’exprime comme un robot plutôt que comme un humain. Les expressions de solidarité ou d’encouragements ont ainsi obtenu un taux de participation de 21% chez les twittos sélectionnés, quand les questions ouvertes et neutres du type » quelles sont vos idées pour lutter contre la corruption » ont eu 81% de réponses.

Ce n’est pas la première fois que des robots se mêlent de politique. En 2012, le président mexicain Enrique Peña Nieto utilisait une cohorte de bots Twitter pour booster sa campagne, ce qui lui a permis notamment de faire taire ses nombreux détracteurs. C’est de cette utilisation politique qu’est née la volonté des chercheurs d’observer la robotisation de l’activisme – à des fins de mobilisation cette fois.

L’outil « Botivism » développé par Microsoft Research pourrait selon eux permettre d’automatiser des campagnes à plus grande échelle, intéressant déjà des partenaires comme la PETA, Wikipedia ou encore des activistes environnementaux.

Plus d’informations avec la revue technologique du MIT

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email