Sur les réseaux sociaux, les émotions partagées sont contagieuses share
back to to

Sur les réseaux sociaux, les émotions partagées sont contagieuses

17 mars 2014

Jusqu’où va le partage sur les réseaux sociaux ? Visiblement très loin, selon un article de FastCo Exist qui relaie les surprenants résultats d’une étude sur la contagion des émotions via les médias sociaux.

« Quand il pleut à New York, le pays entier est grincheux » affirme Nicholas Christakis, professeur de sociologie et de médecine à Yale. Co-auteur de l’étude Détecter la contagion émotionnelle au sein d’un maillage de réseaux sociaux, le chercheur a participé à la collecte de milliers de statuts entre 2009 et 2011 dans les 100 villes les plus peuplées des Etats-Unis. Passées au crible d’un logiciel d’analyse linguistique des émotions, ces données révèlent un étonnant mécanisme : chaque publication négative génère 1,29 statut négatif supplémentaire.

Et le phénomène est valable pour les émotions positives qui se diffusent encore davantage : un statut positif posté en produit 1,75 autres. Selon le sociologue James Fawler, de véritables « épidémies de bien-être » pourraient se répandre sur les plateformes sociales. Une volatilité émotionnelle en ligne qui pourrait représenter un enjeu économique, politique mais aussi éthique selon l’article. Dans la mesure où les publications en ligne dépendent largement d’intérêts d’entreprises privées, la bonne ou mauvaise humeur des internautes pourrait se vendre au plus offrant. 

Pour en savoir plus, retrouvez l’intégralité de l’article ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email