Savoir de quoi un programme est fait

24 avril 2012

Si l’on définit un codeur comme une personne qui a écrit des millions de lignes de code, il n’est ni possible, ni souhaitable, de transformer chacun de nous en codeur.

Pourtant, nous sommes environnés de logiciels dont beaucoup ont du mal à comprendre le fonctionnement : pourquoi les correcteurs orthographiques laissent-il encore passer des fautes ?  Pourquoi une erreur minime dans une adresse empêche-t-elle un courrier d’arriver ? Pourquoi est-il difficile pour un logiciel de trouver un cercle dans une image, alors qu’il lui est si facile de retrouver un mot dans un livre ?, …  Il est difficile de répondre à ces questions si l’on n’a pas déjà fait un petit tour derrière le décor : si l’on ne sait pas de quoi un programme est fait.

Ce paradoxe n’est toutefois pas propre à l’informatique. On n’enseigne pas aux collégiens ni aux lycéens à construire des centrales nucléaires, mais on leur enseigne quelques notions qui permettent d’en comprendre le fonctionnement : masse, énergie, chaleur, température, tension, intensité, …

C’est ce même objectif que nous devons avoir pour l’informatique : faire comprendre ce que sont informations, machines, langages, algorithmes, … Et on ne peut pas comprendre ces notions sans écrire soi-même quelques petits programmes. Petits ? Tous les exercices du programme de la spécialité Informatique et Sciences du Numérique, proposé en Terminale à la rentrée prochaine, demandent moins de trente lignes de code.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email