Sénat, droit à l'oubli, et recrutement

5 mars 2010

Elle poursuit son chemin : la proposition de loi déposée par les sénateurs Yves Détraignes et Anne-Marie Escoffier  "visant à garantir le respect de la vie privée face au développement des mémoires numériques" vient de franchir l’étape du passage en commission, au Sénat – elle doit être discutée en séance publique, le 23 mars. Le club des parlementaires du numérique en profite pour interroger Anne-Marie Escoffier sur les objectifs du texte, mais la sénatrice justifie également l’importance du texte par un chiffre qui peut impressionner. Selon elle, "35% des directions des ressources humaines utilisent Internet pour leur recrutement et 45% […] des recrutements qu’elles ont engagé […] n’ont pas abouti en raison de l’image véhiculée par Internet".

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email