Seules six langues permettent à l’information de circuler sur Internet share
back to to

Seules six langues permettent à l'information de circuler sur Internet

23 décembre 2014

Des chercheurs du MIT ont compilé des milliards de données pour rendre visible la puissance des connexions culturelles entre les différents langages. Selon les explications de Fast Coexist, il ressort que seules 6 langues permettraient de faire circuler la totalité des informations à l’échelle planétaire.

On savait déjà qu’Internet offrait moins de diversité linguistique que la presse ou la radio, laissant 6700 langues totalement absentes de ses réseaux. Grâce à l’analyse de près d’un milliard de tweets, de milliers de contributions Wikipedia et d’un réseau de traductions de plus de 2,5 millions d’oeuvres, on sait désormais que sur les 250 langues établies en ligne, seules 6 d’entre elles (l’anglais, le mandarin, le russe, l’espagnol, l’allemand et l’arabe) servent de carrefours indispensables pour que l’information circule d’une culture à une autre.

Ainsi, pour rendre un texte Quechua accessible à un Estonien, il faut d’abord que celui-ci soit traduit en espagnol puis en anglais avant d’être lisible par le destinataire final. Sans la langue de Shakespeare – qui occupe par ailleurs une place prépondérante dans les échanges mondiaux-, le savoir ne circule pas entre certaines cultures. L’influence de certaines langues rend en outre les multilingues particulièrement précieux : alors qu’Internet s’uniformise au niveau linguistique, ils ont ainsi un rôle de passeurs de culture(s) indispensable.

Pour consulter la cartographie des chercheurs, c’est ici, et pour plus d’explications, par  ou dans la vidéo ci-dessous.

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email