Soutenez des ONG en jouant

26 février 2013

Et si les jeux vidéo permettaient de collecter des dons pour des ONG ou permettaient de sensibiliser les populations aux grands enjeux contemporains ? Et s’ils étaient l’outil « pour sauver le monde de demain » ? C’est ce que défend Morgane Tual dans un article publié sur Libération.fr.

Les joueurs de jeux vidéo sont de plus en plus nombreux et la multiplication des écrans notamment des smartphones et des tablettes a participé à développer le phénomène.

De nombreuses organisations, dont des ONG, ont donc désormais choisi d’user de ce format pour communiquer et impliquer les communautés dans leurs oeuvres.

Jouer pour « soutenir de bonnes actions »

Morgane Tual prend le jeu Foldit pour exemple. En l’espace de deux semaines, les joueurs avaient réussi à modéliser la structure d’une enzyme liée au virus du sida, ce que les chercheurs tentaient de faire depuis 15 ans.

Le populaire World of Warcraft a offert la possibilité à ses joueurs d’acheter un chaton virtuel pour la somme de 10 dollars. Les 2,3 milliards de fonds récoltés ont ensuite été reversés à la Croix-Rouge américaine. 

Autre exemple, le jeu de construction Minecraft permet aux habitants des bidonvilles de prendre part à l’aménagement de leur territoire en reconstruisant leur quartier en ligne.

Et la liste est encore longue. Comme l’explique l’auteure de l’article, passer du temps à jouer pourrait donc permettre de « soutenir de bonnes actions » tout en ayant une gratification immédiate.

Une méthode que les médias se sont également appropriés ces dernières années avec les newsgames

Pour lire l’article de Morgane Tual, c’est par ici

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email