Steve Mann : « Ces technologies que l’on porte questionnent les droits de l’Homme » share
back to to

Steve Mann : "Ces technologies que l'on porte questionnent les droits de l'Homme"

28 février 2014

Dans une tribune du MIT Technology Review, Steve Mann – directeur de recherche au sein de l’entreprise MetaView et professeur à l’Université de Toronto, s’exprime sur les accessoires, vêtements et objets connectés qui débarquent sur notre corps, et imagine un droit pour leurs porteurs.

Pour lui, tous ces objets dénommés outre-atlantique les « wearables technologies » (capteurs, lunettes et caméras intégrés aux vêtements) sont capables d’augmenter nos vies et deviennent largement accessibles : ils transforment notre appréhension du monde, sa représentation ainsi que sa compréhension. Mais à mesure que cette tendance se développe dans nos sociétés, l’usage des objets connectés se trouve peu à peu interdit dans les espaces publics – vie privée et confidentialité s’y opposant. Pour ceux qui les portent depuis 20 ans, voire 30 ans à l’image de Steve Mann, cette interdiction aurait des airs « d’affront à l’intégrité du corps« . 

Pour capturer et partager des informations visuelles ou autres données en toute quiétude, il est donc désormais essentiel d’adopter de nouveaux usages et protocoles. Selon Steve Mann, il s’agit d’élever ces objets connectés au même rang que les caméras de sécurité posées partout dans les villes, qui sont régulièrement considérées comme un accès au droit de protection. Interdire au citoyen de porter pour eux-mêmes ces appareils reviendrait à leur supprimer la possibilité de se sécuriser et de se « souvenir » en enregistrant leurs données. Il propose donc de légiférer (voir la législation ici en pdf) pour instaurer un droit à la « sous-veillance » (surveillance des surveillants), une pratique vécue comme un acte citoyen par des citadins soucieux de leur vie privée et de transparence de la puissance publique. 

Pour lire en entier la tribune, c’est ici dans l’article du MIT Technology Review.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email