Sylab : la belle histoire derrière le jeu qui monte sur Windows phone share
back to to

Sylab : la belle histoire derrière le jeu qui monte sur Windows phone

22 avril 2014

Presque 4000 téléchargements en trois semaines : Nicolas Rivière, Nicolas Rubio et Lilas Merbouche, qui signent l’application Sylab, ne s’attendaient pas à un tel succès. Derrière ce jeu qui permet de tester nos connaissances sur la langue française, on trouve beaucoup de passion, mais aussi un catalyseur hors normes : la web@cadémie, une école pour jeune décrocheurs. Reportage.

Trouver des mots à partir de syllabes : c’est l’objectif de Sylab, le jeu en vogue en ce moment sur Windows Phone. Et ses trois concepteurs n’en reviennent pas de son succès, comme en témoigne Nicolas Rubio :

« On était avec les grands yeux devant les téléchargements qui montent… on pensait qu’il faudrait chercher, mais ça ressortait sur la première page ! C’est très gratifiant. Dans l’univers scolaire, on ne faisait que des projets pour apprendre, on n’avait jamais mis nos applis en production ».

Sylab, c’est l’histoire du pari réussi d’une école pas comme les autres : transformer en développeurs des jeunes en rupture avec le système scolaire.

« Tous les élèves de la web@c sont des gens qui n’ont pas le bac, sortis du milieu scolaire. Moi la seule chose que j’avais, c’est l’envie de travailler dans l’informatique. Je réparais des PC. Maintenant ça fait un an que je code, j’ai pu faire une app après une année seulement ! »

Développeur, « c’est 2000 euros par mois minimum », rappelle Nicolas qui ne tarit pas d’éloges sur sa formation gratuite. La méthodologie innovante a tout, en effet, pour séduire ces jeunes pousses que les cours magistraux n’avaient pas su révéler : 

« On n’a pas de cours, seulement des projets. Les développeurs qui nous encadrent sont là pour nous aider sur quelques points précis, sans jamais donner de solutions : ils nous laissent chercher, ce qui nous permet d’apprendre à apprendre. Car dans l’univers du développement, il n’y a jamais qu’une réponse, qu’une seule façon de faire chaque chose ! » 

De grands acteurs du numérique, partenaires de l’école accueillent les élèves en apprentissage après un an et les accompagnent sur certains projets… comme Sylab. Pierre Lagarde, expert technique chez Microsoft confirme : 

« Dans ce type de projet il faut être extrêmement motivé pour aller au bout. C’est presque un projet industriel, pas juste un prototype, puisque ça devait aller jusqu’à la validation du store. Le concours leur a permis de mettre un pas dans le domaine industriel de l’entreprise pour que l’application soit 100% opérationnelle ». 

Pour Nicolas Rivière, qui s’est chargé notamment de la communication autour du projet, l’expérience était une occasion de se « familiariser avec l’univers des applications mobiles ». Et Nicolas Rubio, qui s’est occupé de coder les fonctions de la boutique accessible dans le jeu (lorsqu’on gagne des points, on les échange contre des bonus), en a retiré un excellent apprentissage : « cela m’a appris plein de techniques dont je me sers aujourd’hui ».

Pour en savoir plus sur la web@cadémie, c’est par ici… et pour télécharger Sylab pour Windows Phone, c’est par là.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email