Création ou destruction ? 140 ans de données étudiées pour analyser l’impact de la technologie sur l’emploi share
back to to

Création ou destruction ? 140 ans de données étudiées pour analyser l’impact de la technologie sur l’emploi

19 août 2015

La technologie est-elle destructrice d’emplois ? A la différence des études prospectives que l’on voit régulièrement, le cabinet Deloitte a voulu regarder vers le passé pour répondre à cette question. Explications avec le Guardian.

Pour essayer de déterminer l’impact concret des nouvelles technologies sur l’emploi, Deloitte a analysé les données concernant l’Angleterre et le Pays de Galles, sur une période s’étalant de 1871 à 2011.

Et selon le cabinet, la réponse à la question (création ou destruction ?) se trouve entre les deux : dans certains secteurs, comme celui de l’agriculture, la machine remplace effectivement les hommes. Entre 1871 et 2011, la population active dans le secteur agricole est passée de 6,6% à 0,2%.

Mais plus qu’une destruction pure et simple, les auteurs de l’étude y voient plutôt une élimination progressive des métiers difficiles et dangereux. Ce qui permet d’accroître le taux de productivité, et donc de créer de nouveaux emplois dans d’autres secteurs.

Les métiers du « care » par exemple ont quant à eux fortement progressé : santé, éducation, services notamment. « L’accès facilité à l’information et l’accélération des communications ont révolutionné la plupart des secteurs liés à la connaissance », précisent les auteurs de l’étude.

De là à dire que ces conclusions calmeront les craintes vis-à-vis de la robotisation du travail

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le Guardian.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email